• brouillons

    JOJO L'AFFREUX

    Je parlais très récemment de chimie de groupe.

    C'est fascinant, en fait. C'est bien nous, les profs, qui constituons les classes chaque fin d'année scolaire, en tout cas dans mon établissement.

    Pour les 6è, je crois bien qu'il s'agit d'une tentative de savant panachage de dossiers arrivés des écoles primaires alentours, une tentative de mixer à la fois les niveaux scolaires et les comportements signalés. C'est la roulette russe, nous ne les connaissons pas, et parfois un z'heureux z'hasard nous donne la classe dont je vous parlais.

    Pour les autres niveaux, en fait c'est aussi la roulette russe, dans la mesure où, en voulant séparer certains élèves, "exploser" certains petits groupes, nous ne pouvons malgré tout anticiper les nouvelles accointances qui vont se former, et le résultat, malgré une journée de boulot là-dessus parfois, peut se révéler catastrophique. J'en ai l'exemple trois jours sur cinq avec une classe de 4è que nous avons tous envie d'étrangler (et ce depuis la première semaine de septembre, gloups!)

    Mais de jolis équilibres peuvent être progressivement pourris par un seul élément, et c'est ce qui est en train de m'arriver avec une autre classe de 6è qui m'a jusque-là bien boostée (et avec laquelle je fus d'ailleurs inspectée).

    On va l'appeler Jojo, because il est affreux.