• Début d'année

     

    Après une bonne déconnexion de près de 3 semaines à l'occasion des fêtes de fin d'année en mode cocooning familial, je m'en viens vous dire où j'en suis dans mes "aventures" de prof qui ne veut plus et ne se sent plus de pouvoir l'être encore.

    Le médecin de prévention rencontré le 4 décembre m'a reçue pendant une heure. Super à l'écoute et dans la bienveillance, c'est sur sa suggestion que j'ai fait une demande de congé longue maladie auprès du comité médical du département où j'exerce ; ce comité a la mauvaise réputation de ne pas accorder ce congé pour des profs dans ma situation, aussi je m'attends à un refus, ce qui entraînera un appel qui, paraît-il, prend un an... L'avis de ce médecin a été conforté, appuyé, approuvé par la psychiatre avec laquelle j'ai décidé de "travailler", ainsi que la psychologue du travail du rectorat et la conseillère en vie professionnelle : bref, mon cas leur paraît évident = priorité au "soin". Mais je m'attends tout de même au refus, et on verra.

    Mon médecin généraliste a donc fait la demande, et a prolongé mon arrêt jusqu'au 31 janvier, en attendant ; elle prolongera tant que cela sera nécessaire.

    Dans ma tête, je ne retourne pas en classe cette année, point. Je vais m'occuper de moi, et creuser des pistes qui ont émergé ces dernières semaines.

    La première difficulté de mon parcours arrive fin janvier : après 3 mois d'arrêt maladie, mon salaire va être divisé par deux. Ma mutuelle va compenser une partie de la perte, et je me prépare donc à cette baisse, sereinement pour tout dire :)

    Je me sens fatiguée, un peu perdue mais je reste assez dynamique mentalement. Beaucoup de choses personnelles vont se jouer dans les mois qui viennent, aussi je ne publierai probablement pas dans cette rubrique "Quitter l'enseignement ?", mais je publierai d'autres trucs au gré de mes envies et mes découvertes. En fait, j'ai bien en tête un billet sur Balavoine, et un autre sur deux très beaux films français vus récemment à la télé, mais bon... peut-être :)

    Je conclurai avec ces très beaux vœux adressés par Jacques Brel en 1968 sur Europe 1

    Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns. Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer et d'oublier ce qu'il faut oublier. Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil et des rires d'enfants. Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir. Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence et aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l'aventure, à la vie, à l'amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille. Je vous souhaite surtout d'être vous, fier de l'être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable.

     

     

     

    6 janvier 2016 | Quitter l'enseignement ? | Commenter (3)Retour aux articles récents


  • Commentaires

    1
    Mercredi 6 Janvier 2016 à 19:07

    Pour cette année débutante, je te souhaite de rester "dynamique mentalement". Continue à réfléchir, à chercher, à savourer le plaisir de sentir que tu peux faire autre chose. Fais ce que tu as envie de faire, ça sert à ça le temps libre.

    Bises des montagnes

      • Jeudi 10 Mars 2016 à 09:04

        Pas si facile, en fait ! C'est pas terrible ces temps-ci... :)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Samedi 9 Janvier 2016 à 07:51

    Bonjour, Dynamique Mentalement.


    Vraiment complexe, tout ça... Tous ces médecins etc. Moins simple que ce qui pourrait être simple : Bonjour, je m'en vais, et trente frais diplômés en enseignement se précipitent. haletants.

      • Jeudi 10 Mars 2016 à 09:04

        Oui, hélas, pas aussi simple que "aurevoir"... et depuis cet article, les choses ne se sont pas simplifiées... Je suis dans le rouge à la banque, avec très peu de marge de manoeuvre. Démissionner, tout "simplement", empirerait les choses... Je patauge un peu, quoi :)

    3
    Samedi 9 Janvier 2016 à 20:29

    Merci pour le texte merveilleux de Brel : je te souhaite de mettre ces mots en images et en sons dans ta vie, cette année ! ♥

      • Jeudi 10 Mars 2016 à 09:05

        Je vais bien finir par y parvenir !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :