• The Good, the Bad and the Ugly

     

    Autrement dit "Le Bon, la Brute et le Truand" superbe film de Sergio Leone (assez fan du bonhomme et de ses films) - mais je vais plutôt partir sur une traduction plus littérale : ce qui (m') est bon, ce qui (m') est mauvais, et le laid tout moche tout pourri.

    D'ailleurs, on va commencer par là, faut toujours garder le meilleur pour la fin qu'on me dit depuis des décennies (sauf pour les vins dans un repas - je vous en reparlerai).

     

    THE UGLY

    Le "tout pourri tout moche", c'est ce gamin que je vais appeler Jack, dont je suis la prof principale, un ptit bonhomme aux allures lunaires qui n'a pas de filtre au cerveau, et fait ce qu'il veut (des conneries de tout poil) quand il veut (en gros, tout l'temps) mais t'écoute bien quand tu le reprends ou l'engueules, dit "oui oui" (son papa l'appelle comme ça) ou "c'est pas moi" (tous les surveillants l'appellent comme ça).
    Le topo, c'est que ça fait 10 ans qu'il est ingérable en classe quelles que soient les mesures prises, les spécialistes rencontrés par la famille, etc. Il paraît qu'il est EIP (élève intellectuellement précoce).
    Depuis septembre, je l'ai d'abord observé pour voir un peu c'est qui, puis j'ai commencé à le voir à chaque fin d'heure d'Anglais pour qu'on analyse ensemble les derniers mots dans le carnet etc + rencontre hebdomadaire d'une demi-heure.
    Puis j'ai fait une réunion avec le Conseiller Principal d'Éducation et des profs.
    Puis j'ai fait une fiche de suivi assez fine avec obligation pour le Jack de faire lui-même son propre bilan chaque soir avec bilan hebdomadaire lui et moi chaque vendredi.

    Puis j'ai abandonné la fiche de suivi - c'était pire avec que sans.
    Puis j'ai arrêté les rencontres hebdomadaires, et je lui ai expliqué que ça ne m'intéressait plus qu'on discute, que ses excuses et explications n'étaient que des mensonges à répétition, qu'il se tirait sans cesse des balles dans le pied, et que j'avais 26 autres gamins à suivre dans cette classe, que je négligeais par sa faute. À l'heure où je vous parle, le bonhomme approche la centaine de punitions et remarques.

    Sur les dernières semaines où j'ai cessé de l'écouter (bien qu'il continuât de me prendre du temps par ailleurs - échanges de courriels et discussions avec des collègues, notamment), il a commencé à se faire remarquer pour autre chose : des propos à caractère sexuel particulièrement salaces devant une projection d'images de Mandela, l'impossibilité en classe d'utiliser / enseigner des mots comme "chatte", "queue"... des commentaires de tout "poil" à tout propos, toujours axés sur le sexuel ou le pornographique.

    Jusqu'au coup de Trafalgar vendredi dernier : une dizaine de gamines de la classe ont fait état d'insultes (salope, pute, suceuse, honte de YouPorn, schizochienne, connasse, ta gueule...), de propos qu'elles ont vécu comme des menaces (je me tais si tu me suces, je me branle en pensant à toi, je vais te baiser...), de "partage" de connaissances (lors de travaux sur ordi, se débrouille pour trouver des images d'hommes ou de femmes nus avec zoom sur les parties génitales) et d'attouchements déplacés ("il me touche tout le temps les fesses pourtant je lui ai dit que ça me gêne", ceinture des gamines en exigeant des câlins ou en parlant de les baiser, les met au sol et s'allonge sur elles....)
    Dans ses compte-rendus écrits exigés vendredi dernier, Jack rejette la faute sur des copains ou sur des filles (le classique "c'est pas moi") et globalement, nie (en expliquant qu'il sait qu'il peut aller en prison).

    Vendredi soir, j'ai appelé la maman (pour la 10è fois depuis septembre) - j'ai raccroché à 20h30, très remuée. La maman est bien au fait des troubles de son enfant et se bat depuis des mois (après des années à tenter de comprendre auprès de spécialistes) pour trouver des solutions. Le dossier de Jack a été validé par la MDPH (Maison du Handicap) pour un suivi par SESSAD (Services d'éducation et de soins à domicile - ils prennent en charge, par accompagnement en scolarisation ordinaire ou scolarisation en milieu spécialisé) avec éducateur spécialisé, suivi psy et demande d'un AVS (auxiliaire de vie scolaire, adulte accompagnant l'enfant en classe). Mais ça traîne ! L'équipe éducative qui génèrera la demande officielle d'un AVS en "urgence" n'aura lieu que début Mars ! Et la directrice du SESSAD m'a dit aujourd'hui qu'il ne fallait pas espérer un AVS avant septembre.... (ah oui, parce que j'ai passé mon lundi, habituellement libre, au collège, pour rencontrer les parents et discuter avec tout le monde des suites et tout et tout).

    Inutile de vous dire que cette affaire me pourrit régulièrement depuis octobre, et particulièrement le weekend dernier. J'ai maintenant une dizaine de gamines à suivre de près, plus ou moins traumatisées, et toujours mes petits dyslexiques, dysgraphiques et autres dys-, magnifiquement courageux dans l'ambiance infecte que Jack crée à chaque heure, mais désormais un peu désespérés que ce zigoto sorte de leur horizon. Et puis tous les autres, deux EIP de 10 ans adorables, des petits fainéants à stimuler, toussa :)

    Si si, il est régulièrement sanctionné (deux exclusions temporaires du collège, des heures de colle longues comme mon bras, des TIG - travaux d'intérêt général, un ou deux avertissements officiels...) mais il sait y faire et s'est mis plus ou moins le Principal dans la poche, lequel ne cesse de sous-entendre que nous ne savons pas y faire ou faisons mal... Alors les entrevues avec le Chef, sans que je reste langue de bois, me pourrissent un peu aussi.

     

    THE BAD

    Je ne me défais pas de cette tendance à accumuler les copies. De fait, la semaine dernière, me suis retrouvée à corriger une bonne dizaine de paquets en prévision de la réunion parents-profs de jeudi (où j'ai été la dernière à quitter le collège vers 21h15, après 5 heures de rencontres), et ça me met colère d'être comme ça !

    Je commence à lier mes migraines à une fatigue chronique que j'ai décidé d'attribuer au tabac - je fume depuis 34 ans ! Ça fatigue son homme, ça ! J'ai vu un tabacologue qui ne me plaît pas (en gros, la dépendance psychologique sera réglée par du Champix, 'tain, il sait pas à qui il parle ! Les médocs et moi, ça fait DEUX, et du Champix en plus ??). Du coup, je chemine/rumine dans mon coin, le livre d'Allen Carr à portée de la main.

    Mais bon, je passe trop de temps devant l'ordi et j'estime que ça fatigue aussi.

    Pi je bois des ptits apéros et/ou du vin tous les soirs ; ça fatigue aussi :)

    Bref, si j'avais repéré tout le BAD qui est en moi depuis de longues lurettes sans rien faire, j'ai envie de lui régler son compte depuis peu. GOOD, no ?

     

    THE GOOD

    aaah

    Le banquier a accepté de renégocier à la baisse mon prêt immobilier, je vais respirer d'environ 45 euros de plus par mois !

    Du coup, je me suis enfin offert mes Kickers rouges que je bave dessus depuis un moment ; reçues ce matin, aux pieds tandis que je vous écris, trop contente !

    Il fait beau et juste frais, ça fait du bien, le printemps arrive, les jours rallongent.

    Il paraît que demain il neige !

    Les classes de 3è sont en stage cette semaine, je suis libre tout jeudi et vendredi aprem !

    Et comme c'est les vacances vendredi ...

     

     

     2 février 2015 | Quitter l'enseignement ? | CommenterRetour aux articles récents


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 2 Février 2015 à 21:55

    Yes ! tu as gardé le meilleur pour la fin. Je faisais comme ça pour mon goûter, et quand j'avais fini mon pain, le chocolat était fondu et je devais lécher mes doigts.

    L'histoire de ton Jack est pathétique....

    Le "bad", c'est moyen, ça. Mais tu as identifié les problèmes, tu n'as plus qu'à les régler un par un. ne les attaque pas tous à la fois. Si tu réussissais, tu ne te reconnaîtrais plus !

    Il va neiger chez toi !!! Ne mets pas tes Kickers neuves !

    Bises des montagnes très très enneigées

    2
    Mardi 3 Février 2015 à 07:51

    J'ai crû que tu nous pondais un article sur Damon Albarn (qui nous prépare un nouvel album) et je me suis empressé de le lire... déception, dès le début. Mais, hormis le fait que tu sois complètement hors-sujet, ton témoignage est sidérant.

    En tant que vieux con, j'aurais probablement testé la manière forte avec Jack, par rage ou par dépit, même si je sais parfaitement que c'est souvent la pire des solutions. Il est clair que je ne fais pas partie des gens qui envient les enseignants !

    Le tabac. J'ai arrêté et j'ai bien fait. Grâce au Champix et à la patience et la compréhension de mon entourage !!! Totalement ingérable pendant 1 ou 2 ans, et à peine gérable depuis. J'ai pris un tout petit peu de poids (+20%), mais je respire mieux, je n'ai plus de gueule de bois au réveil, je ne tousse plus du toux, je gagne une centaine d'euros de plus par mois (je fumais des roulées). Super.

    Il a neigé cette nuit (je m'en doutais car j'avais dû mettre un pull hier), mais ça fond déjà. On ne peut pas avoir la neige et la douceur !

    Bises

    3
    Mardi 3 Février 2015 à 11:55

    Il a quel âge Jack ? 
    Mais c'est une histoire dingue, et je ne sais pas comment tu fais pour garder ton sang froid, car effectivement "violence is cheap", mais là ... j'aurais du mal à ne pas lui éclater la tête sur quelque chose de dur ! Je l'ai déjà dit/écrit : tu es une Sainte Lulette, une Sainte !!!

    Moi aussi je clope trop (40/50 par jour) alors je suis passée à la cigarette électronique depuis deux semaines, je m'autorise 4/5 vrais clopes par jour, j'économise BEAUCOUP d'argent, je n'en pouvais plus de dégueuler mes poumons en montant deux étages, mais je crève la dale et ça c'est pas cool !
    L'alcool ? Ben oui, aussi, trop, mais chaque chose en sont temps, n'est-ce pas ?

    Super les kickers !!! Une photo ??? Allez, une photo quoi ... 
    Ici toujours l'hiver ... pffffffffffffffffffffff

    4
    Mardi 3 Février 2015 à 13:11

    @ la fourmi : Jack ... même si j'ai mal pour lui (car il est en souffrance, même s'il ne s'en rend plus compte), sa mère me crève le coeur, et j'ai mal pour ses camarades de classe ; bref, j'ai mal souvent dans cette classe avec cette histoire !

    Pfff, je n'ai pas pu résister, j'ai mis mes belles godasses rouges et ça y'est, il neige (intensité et grosseur des flocons variables, et ça tient pas)

    Pour le reste, on verra, je chemine... :)

    @ Sparfell : jamais content ! Mais merci pour l'info sur Damon Albarn !

    C'est la première fois tout de même que je suis confrontée à un cas pareil, et ce que je ne supporte plus, c'est l'attitude mielleuse et incompréhensible du chef - cela dit, la sanction d'exclusion de 8 jours est tombée officiellement ce matin, c'est déjà ça.

    Non, je ne prendrai pas du Champix. Mais peu importe, le résultat pour toi est que tu ne fumes plus ! :) Je pense beaucoup à comment ce sera "sans" - respirer, vitalité, goût et odeurs, je me visualise et c'est sympa.

    @ Alice : Jack a 14 ans (et un an de retard) depuis peu, ses camarades ont en gros 12 ans, sauf mes deux petits EIP adorables qui auront 11 ans dans 3 semaines. Je suis une sainte fatiguée et vaguement déprimée, rapport à ça.

    Je ne pense pas tenter l'e-cigarette, pour la première fois de ma vie de fumeuse j'accepte et comprends que seul l'arrêt brutal fonctionnera, je dois simplement bien m'y préparer mentalement, avec des idées positives.

    Bises à tous, fraîches et neigeuses, avant de manger et retourner au collège !

    5
    Mercredi 4 Février 2015 à 00:13

    L'appelle pas Jack, ce ptit con, Jack c'est le nom de mon "petit" frère, qui lui est un être adorable ... :-)
    Je ne pourrais pas garder mon calme, même si ...Chépa comment tu fais, tu es toujours si énergique, si empathique, tu fais tout le temps des efforts.
    Ils ne te méritent pas.
    Je t'embrasse fort, Lul' !

    6
    Mercredi 4 Février 2015 à 13:17

    J'avoue, je me dis qu'une bonne tarte, une fois, une seule, dans sa vie, changerait peut-être des choses. Ce ne sera pas de mon fait, évidemment. Je crois que je l'ai déjà saisi au col une fois - je lui parle de manière très sèche depuis la reprise de janvier et je lui hurle dessus aussi en classe. Cela dit, stratégie (je suis sa prof principale) ou semblant d'autorité chez moi, je ne sais, mais il me préserve plutôt.

    Jack, c'était pour Nicholson et "Vol au-dessus d'un nid de coucous, sans distinguer si c'est pour parler de cet élève ou de moi, de nous les profs, qui pourrions finir à l'asile avec ce genre de zozos....

    Mercibisou Nikole !

    7
    Mercredi 4 Février 2015 à 18:36

    Bonjour ! Bonjour ! Bonjour ! Bonjour ! Bonjour !


    Batinse, y'é capoté en estie, c'te mox-là !


    Bonsoir ! Bonsoir ! Bonsoir ! Bonsoir !

    8
    Vendredi 6 Février 2015 à 22:17

    Salut Mario, j'ai cherché à traduire mais je n'y parviens pas, help please ? Pour mox, je n'ai trouvé que des références à un combustible nucléaire, alors certes, Jack m'irradie avec ses conneries, mais est-ce le sens de ton commentaire ?

    9
    Vendredi 6 Février 2015 à 23:30

    Pffff... Faut tout te mettre dans le bec, Lulu ?


    Sacrebleu ! Ce damoiseau dépasse les bornes, sapristi.

    10
    Dimanche 8 Février 2015 à 22:51

    Hello! Portrait intéressant, d'autant plus que des "comme ça", nous en avons aussi, mais beaucoup plus petits, plus jeunes... des petites pousses mais à fort potentiel de grenades lancées en classe et titillant nos nerfs et notre patience. Je ne te cache pas que j'ai mon mini-Jack dans ma classe et que tout ce charabia d'AVS, de Sessad et d'EIP, suis assez familière... Et que, malgré mon éternel enthousiasme et ma naïveté, je me dis que nous pouvons peu, et que nous sommes à 99 % de notre temps, dans une arène, cernée par quelques tigres aux griffes acérées, assez démunies il faut bien l'avouer.

    12
    Samedi 21 Février 2015 à 10:09

    Coucou Lulette,

    et bonnes vacances !!! (je pèse mes mots ;-)

    Si la renégociation du prêt fait évidemment plaisir (vive les Kickers !) à mon avis c'est pas ça qui va aider (suffisamment) à un apaisement journalier... (double ration de Kickers, lol)  Suffit de voir le nombre de lignes du good, du bad et du ugly : c'est évident qu'il y a des trucs qui prennent plus de place que d'autres !

    Je sais pas comment vous faîtes (instits, profs & Co) pour supporter tout ça parce que pour moi c'est pas supportable. Un gamin (quel qu'il soit) n'a pas à faire chier le monde, et une maladie (si elle explique le pourquoi du comment) n'est pas du tout une excuse : vous n'êtes pas médecin ou aide-soignant, si ?

    Sauf que tout déborde de partout (délai pour AVS !) personne ne prend plus en charge quoi que ce soit, et renvoie la patate chaude aux seuls qui soient "présents" tous les jours : vous. Il vous appartient de détecter, informer, travailler avec, gérer, prévenir, suivre... au lieu de transmettre des connaissances et les moyens qui vont avec : c'est bien ça votre métier non ? Remarque, l'avantage, c'est que quoi qu'il se passe, l'école est (finalement) au centre de tout : c'est un rond-point suuuuper pratique pour tout le monde. Sauf pour vous !
    J'imagine qu'en tant que prof, c'est pas facile de laisser un enfant "à la traîne". Mais si vouloir les aider implique ta propre noyade, pardonne-moi mais au lieu d'être efficace, c'est débile : c'est pas en étant au 36e dessous que tu vas pouvoir aider qui que ce soit. (si tu veux je sors)

    Du coup j'suis pas bien persuadée que ce soit le meilleur moment pour arrêter de fumer mais bon... y a t'il un "meilleur" moment ? à part celui d'une vraie envie ? qui supplante le besoin ?

    ... vaste débat que tout cela hein ? et un peu compliqué aussi... dans tous les cas, je te souhaite un ré-équilibrage d'un peu tout ça, POUR TOI.

    (et pardon pour le retard)

     

    PS : moi c'est "Il était une fois dans l'ouest"

     

    13
    Jeudi 26 Février 2015 à 11:32

    il y a aussi un album de blues qui s'appelle the good, the bad and the Chubby (du nom de Popa Chubby, énorme guitariste)

    14
    Samedi 7 Mars 2015 à 22:35

    Bonsoir,

    Arrêt du tabac ? Facile. Je l'ai fais plusieurs fois. smile

    Et puis un jour, pour comparer avec une autre personne, j'ai décidé de ne pas arrêter mais de voir combien de temps je pouvais rester sans fumer, par jeu.
    Malgré la présence de paquets disponibles ici ou là, ce jeu n'a pas été une contrainte trop forte puisque vécue en permanence comme temporaire. On repousse d'une heure, d'un jour ou d'une demie journée, après, pas tout de suite .... demain, un autre jour etc.
     
    D'ailleurs je réalise que le jeu continue encore, sans interruption depuis plus de 35 ans, mais les paquets ont disparus de mon environnement.

    Je ne fume plus, mais cette fois sans avoir pris la décision d'arrêter de fumer.

    Si ça peut inspirer un autre jeu ....

    15
    Mercredi 11 Mars 2015 à 17:19

    Hello there !

    Bien, vos constatez mon mutisme, ma lenteur à répondre, c'est juste que je traîne. Vos commentaires m'ont fait réfléchir, je les ai grandement appréciés et je compte bien vous répondre à chacun incessamment sous peu.

    En attendant, le printemps se pointe ! - en tout cas, aujourd'hui par chez moi, c'est tout douououx :)... du coup je fais le ménage, in-cro-ya-ble

    16
    Mercredi 11 Mars 2015 à 17:52
    17
    Dimanche 15 Mars 2015 à 19:06

    Bonjour Maripie !!

    Oh la la, je n'ai même pas répondu à tes voeux... chuis nulle !

    Eh bien, si tu as le même genre de zigoto en primaire, pfff mais au moins, on peut prendre (peut-être) le problème à la racine et espérer que la famille réagisse plus vite que celle du mien.

    Je t'appelle au plus vite (mais conseils de classe en ce moment !)

    biZ :)

    18
    Dimanche 15 Mars 2015 à 19:20

    Salut Pipiou ! et merci pour ce commentaire.

    Oui, bien vu pour la proportion de textes dédiés au good ou au ugly... Et finalement, ça ne s'arrange pas. 2 heures de réunion il y a quinze jours, avec tous les "acteurs" penchés sur le cas de Jack, et une furieuse envie de pleurer puis de tout envoyer balader, car finalement, les organismes extérieurs a priori experts ne proposent rien (ou des solutions inappropriées) et la famille réalise qu'elle na pas fait tout ce qu'il fallait bien dans les clous = tout à recommencer ou presque, avec 12 à 18 mois d'attente pour un RV en neuro-pédo-psychiatrie en hôpital... RIEN avant septembre, juste la bonne volonté du collège et des profs - je n'ai toujours pas envoyé une synthèse aux collègues car on va leur demander de faire ci ou ça pour le "petit Jack" et ils vont exploser....

    Ta synthèse (ce que devrait être notre métier et l'école, le côté pratique du carrefour que nous sommes, où tout le monde s'entasse sans rien faire de concret) est assez juste. J'ai bien sûr des exemples de démarches entreprises et réussies, aussi, et le souvenir d'une jolie satisfaction humaine d'être allée là où il fallait, même si au-delà des limites du métier, deux ou trois fois.

    Je vais pas me noyer :) Mais c'est vrai que ça me pourrit la vie. Disons qu'il y a de fortes chances que je refuse d'être prof principale l'an prochain ; qu'ils se démerdent ("ils" = l'administration, pas les élèves, hein).

    Quant à l'arrêt du tabac, on en reparle plus tard, d'ac ? he (voir ma réponse à stormalo, cependant)

    Belle semaine à toi, petit pois !

    19
    Dimanche 15 Mars 2015 à 19:26

    Salutations stormalo :)

    Eh bien figure-toi que c'est exactement comme ça que je me suis mise à imaginer la chose il y a 2 mois - un jeu, avec une clope qui traîne quelque part au kazou. C'est vraiment amusant et étonnant, ton commentaire !

    Nonobstant, faut le moral, ou plutôt le mental, pour commencer à "jouer", et j'l'ai pas, j'ai pas envie de jouer, c'est à peine si j'ai encore le sens de l'humour en ce moment (j'exagère, je rigole quand même aussi ces jours-ci, mais bon).

    Mais cette idée, j'me la mets derrière l'oreille et je la fumerai plus tard, bientôt ! happy

    En revanche, je tourne l'idée dans tous les sens, ça marche pô pour Jack, zut !

    Belle soirée !

    20
    Dimanche 15 Mars 2015 à 19:27

    @ Mario 11 : merci ! J'adore, ça file le sourire et pi j'aime les percus un peu lourdes. Merci !!

    21
    Jeudi 14 Mai 2015 à 18:14

    Coucou Lulette !

    aloooooors : t'en penses quoi de la prochaine réforme ? j'aimerais bien avoir ton avis. Parce que là y'a du changement en perspective à la rentrée prochaine : i z'en pensent quoi les profs ?

    "Vouloir bien faire" c'est tout à l'honneur de chacun, mais j'ai l'impression que dans l’Éducation Nationale tout a été modifié n'importe comment au fil du temps, résultat : des rouages grippés et/ou qui tournent dans le vide... et l'administration aime bien ce qui tourne dans le vide he

    Ca me fait rire quand j'entends dire que la réforme des collèges c'est pour aider ceux qui n'ont pas les bases : la seule question qui se pose c'est : pourquoi ne pas s'attacher à ce qu'à la sortie du CP chacun ait les bases suffisantes et solides ?  ça me semble logique non ?

    Mais nan : (encore et encore) au lieu de s'attaquer au problème initial, on cherche à améliorer les conséquences...

     

    22
    Jeudi 14 Mai 2015 à 19:36

    Salut Pipiou !

    J'en pense ce que tu en dis, mot pour mot... cry

    Je n'ai pas tout lu du projet mais je vais devoir le faire. Avant-hier nous avons tous reçu une invitation à participer à la consultation nationale. La vache, cette fois-ci on nous consulte ?! Je fonce, et ... ne comprends pas grand' chose aux questions ou les trouve non pertinentes, il me semble en fait qu'elles ne concernent guère les points d'achoppement actuels, faut que je retourne voir ça de près, et qu'on s'y mette tous, sinon ils auront beau jeu de dire que nous n'avons pas donné notre avis alors qu'on nous y invitait.

    La suppression des classes bi-langues et des sections européennes me brise l'âme : n'avons-nous donc aucune ambition de nourrir ceux qui ont faim ?? Apparemment pas, il faut que tout le monde ait les mêmes chances... d'apprendre le b.a.ba = nivellement par le bas, je suis catastrophée. Tout cela pue l'amateurisme et/ou le désir inconscient (?) d'uniformiser des masses pas trop pensantes...

    Il y a une des plus belles contradictions jamais émises publiquement dans ce projet : on veut aider ceux qui n'ont pas les bases vs on baisse les horaires de Français et de Math au collège, c'est-y pas beau, ça ??! Et on a imposé récemment l'apprentissage d'une langue étrangère dès le CP (et le "une", dans la phrase précédente, est gravissime : personne n'a les c***les de dire : "Apprenons l'anglais le plus tôt possible", donc on laisse le "choix" aux écoles, qui font avec les intervenants qu'elles peuvent trouver sur le marché - oui, passque bon, on va pas créer des postes spécifiques qui coûtent cher, hein! - ou quelques heure supp payées à un prof de collège pour faire - au "choix", donc - de l'anglais, de l'espagnol, de l'allemand, de l'occitan, voire du russe ou du chinois... MDR. Je te raconte pas dans quel état on les récupère aujourd'hui en 6è en Anglais, où tous les programmes partent du principe que.. mais en fait, non, pas tous, et pas pareil)

    Bref !!

    Je voudrais devenir correctrice ou écrivain public, et me tirer de ce service public qui commence à n'en être plus un. Mais là, je crains que ce soit moi qui n'ait pas de c**les.... re-snif

    (Sinon, Jack va beaucoup mieux, on croise les doigts)

    Merci Pipiou !

    23
    Vendredi 15 Mai 2015 à 09:40

    @ Alice3 : un bout de mes kickers aujourd'hui sur mon photoblog :)

    24
    Vendredi 15 Mai 2015 à 12:18

    C'est sûr que s'il y a consultation, autant aller jeter un œil ;-) parfois je suis dubitative lorsque j'entends (gouvernement et/ou syndicats) dire "il y a eu consultation" : certes ils ont posé des questions mais ont-ils VRAIMENT tenu compte des réponses ou les orientent-ils vers ce qu'ils prônent ou ce qu'ils défendent ? 
    D'autant que j'imagine les questions pas simples : donc des réponses encore moins simples ? (surtout via le langage top nul de l'outil scripteur he)

    Le tirage par le bas, comme toi, je trouve ça nullissime et très grave. Le sacro-saint "pour tous" a un effet pervers : au lieu de motiver les retardataires, ça ralentit les autres : je veux bien qu'on soit attentif aux difficultés mais on ne les règlera jamais en bidouillant... les conséquences.

    J'hallucine quand je vois les différences de méthodes, de programmes, de façons de faire pédagogiques, sinon d'un établissement à un autre, d'une région à une autre. (certes, la bataille de Vosges intéressent plus les vosgiens ;-)  mais perso quand je vois les programmes de maternelle (mdr !) et de l'école primaire (alors là c'est au secours !) = c'est pas des programmes, c'est que des grands mots pour se la péter ! (tu m'diras : c'est fait par des politiques, alors les programmes infaisables, c'est leur spécialité ! beurk)

    L'école a changé, c'est évident et il n'est pas question de le nier parce que la société a, vraiment, changé. Si mettre un peu d'ouverture et de modernisme dans les petites classes était une bonne idée, je dirais que ça a été fait au détriment des bases fondamentales, aujourd'hui noyées, rejetées et inconsidérées :-(

    Moi y'a juste un truc que je voudrais qu'on m'explique : comment on peut, sur une même durée, ajouter des matières à étudier sans en impacter d'autres ?

    Ecrivain public ou correctrice : ça c'est de VRAIS services publics ! wink2

     

    25
    Lundi 16 Novembre 2015 à 16:23

    Un ptit mot pour vous donner des nouvelles de Jack.

    En juin, j'ai décidé de rester sa référente car des choses se mettaient en place, donc je suis devenue Prof principale de la 4è où il est.

    Sous traitement, toujours suivi par un éducateur une fois par semaine, + suivi psy + 2 AVS (auxiliaires de Vie Scolaire) chacune à temps partiel
    ► aux vacances de la Toussaint, le bilan était assez incroyable :
    De très bonnes moyennes dans toutes les matières, très peu de punitions/sanctions, et un retour positif des enseignants qui ont noté son volontarisme presque acharné à bien prendre en note ses cours et à tenter d'améliorer son écriture (ce qui, je soupçonne, le fatigue beaucoup mais Jack ne veut pas le reconnaître, il refuse d'ailleurs pour l'instant d'avoir un petit portable en classe alors que cela lui a été accordé).

    Cool, hein ?

    En contradiction totale avec le désenchantement quasi définitif envers mon métier (vous en saurez davantage bientôt), je tenais tout de même à rapporter ces faits, montrer que cette situation vraiment complexe et très difficile semble sur la voie de la résolution :)

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :